Ashleigh Barty

Ashleigh Barty, née le  à Ipswich, Queensland, est une joueuse de tennis professionnelle australienne.

Ashleigh Barty remporte le tournoi de Wimbledon junior en simple en 2011, à l’âge de 15 ans.

Sélectionnée pour représenter l’Australie à la Hopman Cup 2013, elle remporte deux simples : contre Andrea Petkovic, sur abandon malgré la perte du premier set,

et gagne contre Francesca Schiavone (6-0, 6-3), la meilleure performance de sa carrière en simple. Elle est battue par Ana Ivanović dans le match décisif contre la Serbie.

Ashleigh Barty reçoit une invitation pour l’Open d’Australie 2013. Elle est battue en simple au premier tour par la Slovaque Dominika Cibulková, tête de série no 15 (6-3, 0-6, 1-6). En revanche, elle crée la sensation en double, associée à sa compatriote Casey Dellacqua. Titulaire d’une wild card, la paire atteint la finale en éliminant la tête de série no 3, Maria Kirilenko et Lisa Raymond (6-4, 6-4) et ne s’inclinant qu’en trois manches face aux no 1 mondiales Sara Errani et Roberta Vinci (2-6, 6-3, 2-6). 

Sara Errani et Roberta Vinci

Elles réalisent la même performance à Wimbledon en se débarrassant de la tête de série no 2 composée de Andrea Hlaváčková et de Lucie Hradecká en quart de finale (2-6, 6-2, 6-4) ainsi qu’à l’US Open en éliminant notamment les Russes Ekaterina Makarova et Elena Vesnina (6-2, 6-3).

Dans sa carrière, elle a remporté quatre tournois ITF en simple (en 2012) et neuf en double (quatre en 2012, deux en 2013, et trois en 2016).

Après avoir seulement participé à 52 tournois professionnels dans sa carrière (avec une moyenne de 15 tournois par an), elle décide de se retirer du circuit après sa défaite en quart de finale en double mixte de l’US Open 2014.

En 2016, elle revient sur le circuit ITF, issue des qualifications, elle sort Urszula Radwańska, puis Daniela Hantuchová avant de s’incliner face à Alison Riske en quart de finale.

September 1, 2017 – Ashleigh Barty in action against Sloane Stephens at the 2017 US Open.

À ce jour, elle a remporté six titres WTA en simple et dix en double.

En 2019, elle remporte son premier tournoi du Grand Chelem, en s’imposant lors du simple dames à Roland-Garros. Au bénéfice d’un nouveau titre deux semaines plus tard à Birmingham, elle devient no 1 mondiale le 24 juin 2019.