Enfant poussé sous un train

D’après la version britannique du journal “Metro”, l’homme suspecté d’avoir poussé un jeune garçon et sa mère sous un train en Allemagne, lundi 29 juillet, figurait dans une brochure publicitaire prônant… une intégration réussie.

Habte Araya n’aurait pas pu mieux s’y prendre pour faire le jeu des détracteurs de l’immigration massive. Depuis lundi 29 juillet, il est accusé d’avoir poussé une femme de 78 ans, ainsi qu’une mère et son fils de huit ans, sous un train, à Francfort-sur-le-Main, causant la mort du jeune garçon. L’homme de 40 ans, originaire d’Érythrée, aurait par ailleurs figuré dans une brochure publicitaire suisse promouvant une intégration réussie, comme l’a repéré la version britannique du journal Metro.

Dans la brochure, réalisée en 2017 pour l’agence Swiss Workers Relief, ce résident suisse expliquait aimer « presque tout ce qui concerne la Suisse ». « Quand je suis arrivé la première fois, la communication était difficile à cause de la langue. Mais ce n’est plus le cas », déclarait-il aussi. Ou encore : « J’aime le fait que tout le monde est aidé ici, qu’il soit riche ou pauvre. Je veux une vie meilleure et plus facile que jamais pour mes enfants. »

Quatre jours avant les faits, le migrant érythréen aurait enfermé sa femme et ses trois enfants dans leur appartement en Suisse, à Wädenswil, écrit le quotidien helvétique L’Essentiel. Il aurait également menacé une voisine avec un couteau.

infos https://breizatao.com/