Jennifer Aniston

Jennifer Aniston est une actrice, réalisatrice et productrice américaine, née le 11 février 1969 dans le quartier de Sherman Oaks (Los Angeles, Californie).

Elle accède à la reconnaissance internationale en interprétant, de 1994 à 2004, le personnage de Rachel Green dans la sitcom à succès mondial Friends. Grâce à ce rôle, elle obtient un Emmy Award, un Golden Globe Award et un Screen Actors Guild Award.

Elle poursuit ensuite sa carrière au cinéma, alternant cinéma populaire (Bruce tout-puissant, Polly et moi, La Rupture, Marley et Moi, Le Mytho, Comment tuer son boss ?, Les Miller, une famille en herbe, etc.) et films indépendants (35 heures, c’est déjà trop, The Good Girl, Friends with Money, Life of Crime, Cake, etc.).

Débuts professionnels

 

Jennifer Aniston s’installe à Los Angeles. Elle apparaît pour la première fois au cinéma en 1988 dans Mac et moi où elle fait de la figuration. Elle obtient ses premiers rôles à la télévision en 1990 dans la série (de courte durée) Molloy. Elle joue également dans la série Ferris Bueller, adaptation télévisuelle du film homonyme de 1986 mais celle-ci est rapidement annulée. Jennifer Aniston apparaît ensuite comme guest star sur Code Quantum le temps d’un épisode et dans la série de sketchs The Edge qui connaîtra le même destin que les précédentes. Elle est par la suite invitée dans plusieurs séries comme Herman’s Head (1993) et L’Homme à la Rolls (1994). À la même époque elle joue l’un des rôles principaux dans une nouvelle série qui ne durera, elle aussi, qu’une saison : Muddling Through.

Au cinéma, elle joue en 1993 dans le film d’horreur Leprechaun, descendu par les critiques mais succès commercial.

Sa carrière va connaître un tournant décisif après qu’elle a auditionné pour Friends, une comédie de situation destinée à démarrer sur la chaîne NBC à l’automne 1994-1995. Les producteurs la font d’abord auditionner pour le rôle de Monica Geller, mais Courteney Cox lui est préférée. Jennifer Aniston est alors choisie pour incarner Rachel Green. Elle se voit au même moment proposer d’intégrer le Saturday Night Live, mais refuse, préférant se consacrer à Friends. Elle y fera toutefois des apparitions comme invitée. Elle apparaît également régulièrement dans des séries comme The Larry Sanders Show en 1995 et Ménage à trois en 1996.

Jennifer Aniston va incarner Rachel de 1994 à la fin de la série, en 2004. Le succès immense de Friends va permettre à Jennifer Aniston et ses partenaires d’acquérir une réputation mondiale. Selon le Livre Guinness des records 2005, Jennifer Aniston et ses covedettes féminines sont alors les actrices de télévision les mieux payées de tous les temps, avec un salaire de 1 000 000 $ par épisode lors de la dixième saison. Elle obtint en outre cinq nominations aux Emmy Awards (deux en tant que meilleur second rôle féminin, trois en tant que meilleure actrice) et une récompense en tant que meilleure actrice dans une série comique. Elle obtient également deux nominations au Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée musicale ou comique (qu’elle remporte en 2003) et neuf aux Screen Actors Guild Awards dont deux en tant que meilleure actrice dans une série télévisée comique.

Jennifer Aniston Sexy

Cinéma indépendant (1996-2002)

Tout en poursuivant ses tournages de Friends, Jennifer Aniston commence à enchaîner les rôles au cinéma. Après trois ans d’absence, elle tourne en 1996 dans deux films indépendants : Rêve pour une insomniaque avec Ione Skye et Seymour Cassel, et Petits mensonges entre frères de Edward Burns, avec Cameron Diaz, John Mahoney, Leslie Mann et Amanda Peet. Les films reçoivent un accueil plutôt satisfaisant de la part des critiques, et Aniston est complimentée pour son travail.

Elle connaît son premier succès relatif en 1997 avec Picture Perfect, aux côtés de Kevin Bacon et de Jay Mohr ; on lui trouve « une certaine présence » à l’écran, bien que le film ait reçu des critiques mitigées. Elle joue ensuite dans Til There Was You (L’Amour de ma vie) (1997) avec Dylan McDermott et Sarah Jessica Parker et The Thin Pink Line (1998), Le Géant de fer, où elle prête sa voix à Annie Hughes, et dans la comédie devenue culte aux États-Unis : 35 heures, c’est déjà trop (1999).

Elle reçoit également d’excellentes critiques pour son interprétation dans L’Objet de mon affection (1998), une comédie mélo-dramatique sur une femme amoureuse d’un homosexuel (incarné par Paul Rudd), tout comme dans le film à petit budget The Good Girl (2002), dans lequel elle incarne une caissière dans une petite ville provinciale aux côtés de Jake Gyllenhaal et John C. Reilly.

Confirmation commerciale au cinéma (2003-2011)

Jennifer Aniston obtient son plus gros succès au box-office américain avec sa participation en 2003 au film Bruce tout-puissant, où elle est la petite-amie du personnage principal, interprété par Jim Carrey, puis enchaîne Polly et moi, aux côtés de Ben Stiller.

En 2005, elle s’essaie au thriller psychologique avec Dérapage, aux côtés de Clive Owen et Vincent Cassel. Le film est très moyennement apprécié. L’année suivante, elle retrouve le succès avec deux comédies : La rumeur court…, avec Kevin Costner, Shirley MacLaine et Mark Ruffalo, puis La Rupture avec Vince Vaughn. Les deux films convainquent le public, malgré des critiques plutôt mauvaises.

En 2008, elle joue dans Marley et moi, aux côtés de Owen Wilson, film qui récolte un assez beau succès international, surtout aux États-Unis grâce à la période de Noël avec 51,7 millions de dollars sur le week-end de quatre jours, et numéro un au box-office pendant deux semaines, finissant sa carrière avec 242 millions de dollars de recettes mondiales. Puis viennent Love Happens avec Aaron Eckhart, Ce que pensent les hommes avec Ben Affleck et Love Manager avec Steve Zahn et Woody Harrelson, qui lui permettent d’être saluée par les critiques, malgré une réception des films mitigée.

En 2010, elle partage la vedette avec Gerard Butler pour une autre comédie romantique, Le Chasseur de primes, qui connait un échec critique mais est un succès commercial. Son projet suivant, Une famille très moderne avec Jason Bateman, rencontre un modeste succès et la presse loue le jeu d’Aniston mais le film est moyennement reçu.

Début 2011, sort Le Mytho, comédie où elle partage la vedette avec Adam Sandler, qui raconte l’histoire d’un chirurgien plastique, joué par Sandler, qui demande à sa secrétaire, incarnée par Jennifer Aniston, de se présenter comme son épouse pour prouver son honnêteté à sa jeune petite amie, jouée par Brooklyn Decker. Nicole Kidman fait également partie de la distribution. Malgré un accueil critique négatif, le film arrive premier au box-office américain dès sa première semaine de sortie, et rencontre un beau succès avec près de 215 millions de dollars de recettes au box-office mondial.

L’actrice va tenter de s’extirper de ces comédies romantiques très familiales et commerciales dès la fin de cette année 2011. Et quelques années plus tard, elle reconnaîtra ainsi avoir un peu honte de certains de ses films.

Cinéma

  • 1988 : Mac et moi (Mac and Me) de Stewart Raffill : danseuse (non créditée)
  • 1993 : Leprechaun de Mark Jones : Tory Reding
  • 1996 : Petits mensonges entre frères (She’s the One) d’Edward Burns : Renee Fitzpatrick
  • 1996 : Rêve pour une insomniaque de Tiffanie DeBartolo : Allison
  • 1997 : L’Amour de ma vie de Scott Winant: Debbie
  • 1997 : Trait pour trait (Picture Perfect) de Glenn Gordon Caron : Kate Mosley
  • 1998 : The Thin Pink Line de Joe Dietl et Michael Irpino : Clove
  • 1998 : Waiting for Woody de Grant Heslov : elle-même
  • 1998 : L’Objet de mon affection (The Object of My Affection) de Nicholas Hytner : Nina Borowski
  • 1999 : 35 heures, c’est déjà trop (Office Space) de Mike Judge : Joanna
  • 1999 : Le Géant de fer (The Iron Giant) de Brad Bird : Annie Hughes (voix originale)
  • 2001 : Rock Star de Stephen Herek : Emily Poule
  • 2002 : The Good Girl de Miguel Arteta : Justine Last
  • 2003 : Bruce tout-puissant (Bruce Almighty) de Tom Shadyac : Grace Connelly
  • 2003 : Abby Singer de Ryan Williams : elle-même
  • 2004 : Polly et moi (Along Came Polly) de John Hamburg : Polly Prince
  • 2005 : Dérapage (Derailed) de Mikael Håfström : Lucinda Harris
  • 2005 : La rumeur court… (Rumor Has It…) de Rob Reiner : Sarah Huttinger
  • 2006 : Friends with Money de Nicole Holofcener : Olivia
  • 2006 : La Rupture (The Break-Up) de Peyton Reed : Brooke Meyers
  • 2008 : Marley et moi (Marley & Me) de David Frankel : Jenny Grogan
  • 2009 : Ce que pensent les hommes (He’s Just Not That Into You) de Ken Kwapis : Beth
  • 2009 : Love Manager (Management) de Stephen Belber : Sue Claussen
  • 2009 : Coup de foudre à Seattle (Love Happens) de Brandon Camp : Eloise
  • 2009 : Journey to Sundance de Julian Starks : elle-même
  • 2010 : Le Chasseur de primes (The Bounty Hunter) de Andy Tennant : Nicole Hurley
  • 2010 : Une famille très moderne (The Switch) de Josh Gordon et Will Speck : Kassie Larson
  • 2011 : Le Mytho (Just Go with It) de Dennis Dugan : Katherine Murphy
  • 2011 : Comment tuer son boss ? (Horrible Boss) de Seth Gordon : Dr Julia Harris
  • 2012 : Peace, Love et plus si affinités (Wanderlust) de David Wain : Linda
  • 2013 : Les Miller, une famille en herbe (We’re the Millers) de Rawson Marshall Thurber : Rose
  • 2013 : Life of Crime de Daniel Schechter : Mickey Dawson
  • 2014 : Broadway Therapy (She’s Funny That Way) de Peter Bogdanovich : Jane Claremont
  • 2014 : Cake de Daniel Barnz : Claire Simmons
  • 2014 : Comment tuer son boss 2 (Horrible Boss 2) de Sean Anders : Dr Julia Harris
  • 2015 : Unity, documentaire de Shaun Monson : la narratrice
  • 2016 : Joyeuse fête des mères (Mother’s Day) de Garry Marshall : Sandy Newhouse
  • 2016 : Cigognes et Cie (Storks) de Nicholas Stoller & Doug Sweetland : Sarah Gardner (voix originale)
  • 2016 : Joyeux bordel ! (Office Christmas Party) de Josh Gordon et Will Speck : Carol Vanstone
  • 2018 : The Yellow Birds de Alexandre Moors : Maureen Murphy
  • 2018 : Dumplin’ de Anne Fletcher : Rosie Dickson
Prochainement
  • 2019 : Murder Mystery de Kyle Newacheck
En développement
  • 2019 : First Ladies de Tig Notaro : Beverly Nicholson
  • 2019 : The Fixer de James Gray : Denise White

 

Laisser un commentaire