Tentative de meurtre sur un Gilets Jaunes ?

A un moment ou les Gilets Jaunes commence à douter de la non violence face à une répression toujours plus fortes des forces de l’ordre apparemment demander pas CASTAMERE.

Les rassemblements ont été émaillés d’incidents à Paris, Toulouse ou Evreux. Jérôme Rodrigues, une figure des « gilets jaunes », a été blessé à l’œil, et l’IGPN saisie.

proposition de 3 manifestations tous les samedis à des heures différentes

Plusieurs milliers de « gilets jaunes » ont participé à l’acte XI, samedi 26 janvier, plus de deux mois après la première mobilisation, le 17 novembre 2018. Les rassemblements ont été émaillés d’incidents sporadiques à Paris, Toulouse ou Evreux, sur fond de dissensions au sein du mouvement concernant la stratégie à suivre.

Certains chefs de file de facto avaient appelé à prolonger les manifestations par une « nuit jaune » sur la place de la République, dans l’Est parisien, qui fut en 2016 l’épicentre d’un autre mouvement protestataire, « Nuit debout ». Cette initiative rassemblant quelques centaines de personnes n’aura duré qu’un peu plus de deux heures. La place a été évacuée par les forces de l’ordre, qui ont a poussé les derniers mobilisés vers la station de métro, samedi vers 22 heures.

Un « gilet jaune » influent et proche d’Eric Drouet, Jérôme Rodrigues, a été blessé à l’œil place de la Bastille. Il était en train de filmer la fin de la manifestation pour un direct sur Facebook lorsqu’il a été touché. Sur la vidéo qu’il a postée sur le réseau social, on peut voir, à partir de la 9e minute, des forces de l’ordre arriver à proximité de lui. Un projectile, dont la nature reste à confirmer, est lancé dans sa direction. L’homme s’effondre, vite entouré par des « street medics », des secouristes bénévoles.

La consternation des Gilets Jaunes, suite à cette agression n’est pas la bienvenue et aurait même tendance à augmenter cette haine envers les forces de l’ordre qui subisse des ordres contraire au bien vivre ensemble.

l’un d’eux nous annonce que leur travail de la sécurité va empirer car il propose de faire 3 manifestations tous les samedis à des heures différentes et donc les détails seraient;

  1.  de 10.00 à 13.00
  2.  de 12.00 à 15.00 et 
  3.  de 14.00 à 18.00

Avec des demandes en préfecture et avec des trajectoires différentes afin de disperser les force de l’ordre et d’espérer faire participer au maximum le peuple de France.