Un migrant agresse sexuellement une femme sur une plage du Calvados

Pour avoir agressé sexuellement une quadragénaire rencontrée sur la plage un jeune homme a été jugé mercredi 17 octobre 2018 par le tribunal correctionnel de Caen (Calvados).

Atteinte d’une sclérose en plaques, une habitante de Ouistreham (Calvados) de 49 ans trouve la force de se promener, vers 20h30, samedi 13 octobre 2018, sur la plage près du port. A marée basse, avec la luminosité qui reste, elle marche dans les vagues et se repose sur une bouée. Des pas se rapprochent dans son dos : un grand jeune homme lui demande une cigarette.

La discussion tourne mal

Durant 20 minutes, ils bavardent dans un anglais approximatif. Elle pense l’avoir déjà vu, pour participer à la distribution de repas à la centaine de migrants qui sont visibles en ville. Il approche ses mains d’elle, elle l’en dissuade et refuse le “dodo” proposé par signes. Alors, il lui prend la tête pour l’amener sur son entrejambe en baissant son jogging tout en caressant sa poitrine.

Elle hurle pour le mettre en fuite

Elle met son agresseur en fuite en hurlant. Elle reconnaîtra formellement Abdullah Ahmed Aboubaker avec les gendarmes. Il répond d’agression sexuelle et de refus de prise d’empreintes ou de test d’âge osseux, en comparution immédiate le mercredi 17 octobre 2018 au tribunal correctionnel de Caen (Calvados).

Prison ferme

Le Soudanais se dit mineur et nie tout. La traduction est laborieuse, il ne peut parler qu’en arabe. Le procureur estime qu’il faut prévenir toute récidive de ce délit. “X, se disant…” écope de 24 mois de prison dont 18 mois ferme. Maintenu en détention, il est interdit cinq ans de séjour en France. La victime verra un expert plus tard.

info la manche libre