Une dizaine d’interpellations à Lille pour l’acte XI

Ils étaient 1 500 à manifester dans le cortège lillois, ce samedi 26 janvier 2019, pour l’acte XI des gilets jaunes. Un rassemblement qui s’est globalement déroulé dans le calme, malgré des heurts en fin d’après-midi.

Photo tirer du journal France bleu

Les gilets jaunes à nouveau mobilisés, ce samedi 26 janvier, pour l’acte XI du mouvement. 69 000 personnes ont battu le pavé, partout en France, selon le ministère de l’Intérieur. C’est moins que les 84 000 manifestants de la semaine dernière. Une journée globalement calme, malgré des heurts qui ont émaillé quelques rassemblements comme sur la place de la Bastille à ParisDans le Nord-Pas-de-Calais, c’est à Lille que s’est concentrée la mobilisation.

Une dizaine de personnes interpellées à Lille

Ils étaient 1 500 au départ de la place de la République, ce samedi en début d’après-midi. Les gilets jaunes et les manifestants de la Marche pour le climat ont décidé de faire converger leur cortège.

En fin de cortège, des heurts ont éclaté entre des gilets jaunes et les forces de l’ordre. Selon la préfecture du Nord, une dizaine de personnes ont été interpellées.

J’ai interpellé un GJ pour lui demander pourquoi il manifestait.

TI – Bonjour, pourquoi manifestez-vous ?

GJ – Je manifeste car le gouvernement ce fou des petits français en leurs imposant des taxes et impôts. J’ai déjà une patronne qui nous vole notre salaire et nos droits, sa fait 5 ans que nous attendons mais grâce aux nouvelles loi MACRO, nous pourrons attendre encore longtemps. Mais j’ai trouvé une solution, pas forcément légale mais ça me permettra de subvenir au besoin de ma famille.

TI – Quelle est cette solution ?

GJ –  S’est simple, Auchan et le sixième distributeur français et donc fait partie des plus riches de France. Par conséquent ne paye pas d’impôt en France. De plus ils ont installé des caisses automatique qui créer du chômage. Du coup qu’en je scanne une marchandise j’en dépose deux dans le bac en évitant quelque piège comme le poids du produit et si sa peu aider les Français dans le même cas que moi…

TI – S’est complètement illégale !  Vous risquez gros.

GJ – Quand ont n’est à bout et que le gouvernement protège les patrons en laissent crevé les petits travailleurs. Le gouvernement devrait partir avant que se soit nous qui viendrons à eux une fois qu’il sera trop tard.

 

Je signale qu’en aucun cas nous incitons les Français à faire la même chose sous peine d’être poursuivie. Si cela deviendrait le cas, nous n’en serions être responsable du fait d’avoir retranscrit aux mots près les expressions annoncer.

Stéphane D